Page 18 sur 18

Re: Feed Opera

Posté : sam. 15 déc. 2018, 10:34
par onimim
Ce samedi soir à 18h55 en direct du MET à New-York, La Traviata opéra de Verdi à:

5 W - 11592 H 14500 (sous réserves)


La Traviata.jpg
La Traviata.jpg (19.92 Kio) Vu 520 fois

SYNOPSIS
La courtisane Violetta, entretenue par un riche baron, s’étourdit de luxe et de plaisir. Lorsque le jeune Alfredo Germont fait irruption dans sa vie, elle délaisse le Paris mondain pour vivre une vie paisible avec lui, mais pressée par les dettes et l’honneur de son amant, elle devra se résoudre à sacrifier son amour.
PRESENTATION
La tragédie intemporelle de Verdi, inspiré de La Dame aux camélias d’Alexandre Dumas fils, prend toute sa splendeur dans cette nouvelle production aux décors éblouissants qui verront passer les saisons au fil de l’opéra. La célèbre soprano Diana Damrau et le ténor Juan Diego Flórez incarneront avec force les amants maudits.
Opéra en italien sous-titré en français.

Re: Feed Opera

Posté : mar. 22 janv. 2019, 11:04
par onimim
Ce mardi soir à 19h45, en direct du ROH de Londres, La Dame de Pique opéra de Tchaikovski à :

à 5W - 11592 H 14000 - VOSTFR ...ben là c'est 14500 sur les 2 TP

à 0.8W - 11472 V 14000 - ( avec les réserves d'usage)


La Dama de Pique.jpg
La Dama de Pique.jpg (6.54 Kio) Vu 360 fois

Réalisé par Stefan Herheim
Avec Vladimir Stoyanov, Eva-Maria Westbroek, Felicity Palmer
Synopsis
Dans l'intense opéra de Tchaïkovski ou l'obsession côtoie le surnaturel, Hermann est pris en étau entre son amour pour une femme et une idée fixe qui le détruit. La Dame de pique s'appuie sur une nouvelle de Pouchkine et arrive au Royal Opéra House dans une nouvelle production qui a déjà emballé la critique à Amsterdam. Cette mise en scène est située en 1890, l’année de la création de l’opéra. Dans son bureau, Tchaïkovski imagine son opéra dans la vie réelle comme s'il s'agissait de sa propre histoire, et les personnages prêtent leurs voix à ses désirs inassouvis. Aleksandrs Antonenko et Eva- Maria Westbroek mènent la distribution aux cotes du Chœur du Royal Opéra, sous la baguette d'Antonio Pappano, le directeur musical du Royal Opéra, nous offrant le palpitant portrait d'un créateur torturé et un captivant exemple de récit gothique.

Re: Feed Opera

Posté : mar. 29 janv. 2019, 19:07
par mattmatt73
onimim a écrit :
mar. 22 janv. 2019, 11:04


à 5W - 11592 H 14000 - VOSTFR ...ben là c'est 14500 sur les 2 TP
ben si il n'y a pas de SR à 14500, ça doit être dur pour les ird grand public qui reçoivent le feed

Re: Feed Opera

Posté : mer. 30 janv. 2019, 11:34
par onimim
Ce mercredi soir à 19h45, en direct du ROH de Londres, La Traviata opéra de Verdi,

Encore !!! mais on ne s'en lasse pas... après la version du MET le 15 décembre, celle du 17 décembre in situ à l'opéra Bastille (pour moi), pour cette 3ème édition on retrouvera la soprano Ermonela Jaho LA Violetta de la Bastille sur la scène du ROH...

5W - 11592 H 14500 - VOSTFR

0,8W - 11472 V 14500 - SR ,sous réserves...

(SR : pour les ird qui l'exigent, comme mon vénérable et qualitatif Aston Simba HD, pour la recherche sur UNE fréquence...sinon "pas de signal") :wink:



Avec : Placido Domingo, Ermonela Jaho, Charles Castronovo
La Traviata.jpg
La Traviata.jpg (5.51 Kio) Vu 297 fois
Du frisson d'un coup de foudre inattendu à une déchirante réconciliation qui intervient trop tard, La Traviata de Verdi est l'un des opéras les plus aimés au monde. Alfredo s’éprend de la courtisane Violetta dans les beaux salons de la haute société parisienne, mais de sombres courants souterrains vont précipiter un dénouement tragique. Entre autres trésors mélodiques, l’opéra contient le célèbre Brindisi et l’exubérant « Sempre libera », qui illustrent tous deux le lyrisme de l’opéra italien sous son jour le plus immédiatement séduisant. La production de Richard Eyre pour le Royal Opera fait ressortir toute la palette des coloris émotionnels, depuis la vertigineuse découverte de l'amour jusqu’à une douloureuse confrontation et l’inéluctable conclusion. Les opulents décors et costumes d’époque renforcent le réalisme d'une émouvante histoire fondée sur un personnage ayant vraiment existé.

Re: Feed Opera

Posté : sam. 02 févr. 2019, 11:05
par onimim
Ce samedi soir à 18h55 en direct du MET - New-York : Carmen, opéra de Bizet à

5W - 11592 H 14500 (sr sous réserves)


Carmen MET.jpg
Carmen MET.jpg (19.36 Kio) Vu 254 fois
« Libre elle est née et libre elle mourra », la sulfureuse Carmen séduit le brigadier Don José qui accepte de déserter par amour pour elle, mais l’indomptable bohémienne se lasse vite de cet amour pour passer au suivant. Alors qu’elle attend son nouvel amant, le torero Escamillo, José tente tout pour la ramener à lui, de la supplication à la menace d’un couteau…
PRESENTATION
L’étoile montante de la scène lyrique Clémentine Margaine interprète la sulfureuse Carmen aux côtés du couple Aleksandra Kurzak-Roberto Alagna. Ce casting de haute voltige donne un nouveau souffle aux airs entêtants de Carmen dans la production de Richard Eyre.
Opéra en français sous-titré en français.

Re: Feed Opera

Posté : dim. 03 févr. 2019, 14:27
par tompouce
Bonjour Onimim,

En plus des 2 sats habituels que nous recevons ici, il y avait également Eut 10°E : 11082H SR 14500 ! :wink:

Re: Feed Opera

Posté : sam. 02 mars 2019, 12:06
par onimim
Ce samedi soir à 18h55 en direct du MET à New-York, opéra : La Fille du régiment de Donizetti :


à 5W - 11592 H 14500 (sous réserves...)

La Fille du régiment.jpg
La Fille du régiment.jpg (18.06 Kio) Vu 113 fois

Orpheline, Marie a été recueillie par le sergent Sulpice qui l’emploie comme cantinière dans son régiment. Fou amoureux de Marie, le jeune paysan Tonio s’engage dans le bataillon pour la voir chaque jour. Lorsque la Marquise de Berkenfield révèle la véritable identité de Marie, qui est sa fille, la jeune femme pourrait être séparée à jamais de Tonio.
PRESENTATION
Acclamée par la presse lyrique, la soprano sud-africaine Pretty Yende revient sur la scène du Met face au ténor Javier Camarena pour un opéra d’une grande virtuosité vocale sous la baguette d’Enrique Mazzola. Le savoir-faire de l’alchimiste Donizetti agit une fois de plus avec ce mélange unique de mélancolie et de joie.

à Tompouce : et probablement aussi sur les trois autres satellites qui te sont familiers, amicalement :wink: :)